Post-Piper est un projet conçu par Artel
Discothèque, rave party, club, festival et toute autre forme d'organisation d'événements festifs ont participé, par leurs atmosphères, à la création d’imaginaires collectifs, entre divertissement et revendications politiques. L’histoire de ces environnements , en particulier depuis la seconde guerre mondiale, révèle la place majeure que prennent désormais les ambiances dans les processus d'individuations psychiques et collectifs. Pour le meilleur et pour le pire.

De nos jours ces événements prolifèrent, toujours couplé au développement chaotique des technologies numériques et des nouveaux mode de socialisation qui l’accompagne. Leur impact sur nos attentions transforme nos manières d’écouter, de voir, de sentir et de communiquer. Il est alors important de s’interroger sur le sens et la place de ces événements dans nos sociétés et d’imaginer quelles nouvelles formes festives permettront de contribuer à de nouveaux imaginaires.

Pour aborder ce sujet, PostPiper développe deux aspects. Un volet design, qui cherchera à inventer de nouveaux appareils festifs et un volet théorique qui regroupera une archive et élaborera des positionnements sur la pratique de l’ambiance et des imaginaires dans les milieux festifs.

DESIGN
LES SETS
« Les sets » sont des objets créés par la mise en commun et la mise en connexion de smartphones, grâce à une application, qui permettent de déployer un «club» n'importe où .

Selon leur assemblage et leur agencement, «les sets» donnent lieu à différentes typologies d’atmosphères collectives. Elles détournent ainsi les usages individuels des smartphones vers de nouveaux usages «communs». Profitant de la mobilité et de l’autonomie énergétique des smartphones, «les sets» peuvent être déployés dans n’importe quel lieu.

STUDIES
SURROUND
Surround Studies constitue un ensemble de ressources, interviews, bibliographies, articles, sons et vidéos autours des imaginaires, de l’ambiance et de la fête.

Les formes festives prennent aujourd’hui plusieurs apparences. Elles sont des images de l’hyper industrialisation, des icônes traditionnelles ou encore elles peuvent être créatrices de contre-cultures. Il est nécessaire de s’interroger sur ces atmosphères capables de fédérer de nouveaux imaginaires pour envisager les conditions notre avenir.

Partenaires